Sunday, October 2, 2022
HomeFrench NewsÀ l’ONU, Macron esquisse une inflexion de sa politique étrangère

À l’ONU, Macron esquisse une inflexion de sa politique étrangère





La lecture des articles est réservée aux abonné·es.

Se connecter

« Un grand discours qui rappelle chacun à ses responsabilités », salue sur Twitter le député Pieyre-Alexandre Anglade (Renaissance), président de la fee des affaires européennes. « Un discours puissant et engagé, qui fait honneur à la France », renchérit sa collègue Constance Le Grip. Les soutiens d’Emmanuel Macron n’ont pas eu de mots assez forts pour dire tout le bien qu’ils pensaient de son intervention à l’Assemblée générale des Nations unies, mardi 20 septembre.

Au-delà de l’enthousiasme des siens, le président de la République a surpris une partie des observateurs à l’event de sa récente séquence diplomatique. Certes, la « mobilisation partielle » annoncée le lendemain matin par Vladimir Poutine puis le discours offensif de Joe Biden, le président américain, contre une Russie qu’il a accusée de vouloir « anéantir le droit de l’Ukraine à exister », ont quelque peu éclipsé l’activité de la délégation française.

Nonobstant la impolite concurrence internationale, le chef de l’État a toutefois réussi à se faire entendre mardi, à la tribune de l’ONU. « Le risque qui est aujourd’hui le nôtre est celui d’une nouvelle partition du monde », a lancé Emmanuel Macron, dénonçant un « retour à l’âge des impérialismes et des colonies » qu’il attribue à « l’hégémonie » et à « l’oligarchie politique » russes. 

Emmanuel Macron lors de son discours devant la 77e session de l’Assemblée générale des Nations unies à New York, le 20 septembre 2022. © Picture Ludovic Marin / AFP

Au cours d’un discours de 28 minutes, le chef de l’État a tancé les pays – principalement africains et asiatiques – qui maintiennent une forme de neutralité dans le conflit russo-ukrainien. « Qui voudrait mimer le fight des non-alignés en refusant de s’exprimer clairement se trompe et prend une responsabilité historique, a-t-il dit. Ceux qui se taisent aujourd’hui servent malgré eux ou secrètement avec une certaine complicité la trigger d’un nouvel impérialisme […] qui désagrège notre ordre worldwide. »

RELATED ARTICLES

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Most Popular

Recent Comments