Tuesday, December 6, 2022
HomeFrench NewsSobriété : le gouvernement a un plan, mais qui pour l’appliquer ?

Sobriété : le gouvernement a un plan, mais qui pour l’appliquer ?





La lecture des articles est réservée aux abonné·es.

Se connecter

Le gouvernement a dévoilé au matin du jeudi 6 octobre les mesures de son plan de sobriété. L’objectif, déjà fixé par la cheffe du gouvernement, Elisabeth Borne, est de réduire de 10 % les consommations énergétiques d’ici à 2024. Points de groupes de travail qui réunissent depuis juin dernier des représentantes et représentants patronaux et syndicaux, des collectivités locales et des providers de l’État, des feuilles de route sont proposées par secteur : État, entreprises, tertiaire, industries, transports, logement, numérique, sport et collectivités locales.
 
L’exécutif mise tout sur la chasse au gaspillage, et entend concilier trois principes à ses yeux fondamentaux : la souveraineté nationale, en se libérant du gaz russe, la maîtrise du pouvoir d’achat, en limitant les factures énergétiques des Français·es, et l’enjeu climatique, en accélérant la réduction des gaz à effet de serre – le pays est en retard sur ses engagements. « Ce n’est pas un plan de réduction de l’activité économique de la France », a tenu à préciser le cupboard de la première ministre. Depuis un salon d’entrepreneurs, le Bpifrance Inno Génération (Massive), Emmanuel Macron a enfoncé le clou : « Cela ne veut pas dire “produire moins” ou “aller vers une économie de la décroissance”. Pas du tout, la sobriété ça veut juste dire “gagner en efficacité” en traquant à chaque prompt les coûts cachés […] tout ce qu’on peut faire pour produire encore davantage mais en dépensant moins. » 

RELATED ARTICLES

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here

Most Popular

Recent Comments